L’élégance à la française par Morgan Kirch

Ouverture de la Maison Morgan Kirch dans le 6ème arrondissement de Lyon

img_8368

La réussite dans ce milieu s’accompagne aussi de nombreux voyages dans les villes influentes de la mode. Morgan n’hésite pas à partir de sa ville natale et nous raconte ses voyages à Paris, puis Londres, puis Milan qui lui permettent de s’inspirer pour ses collections. Ces voyages lui donnent l’occasion d’élargir sa vision pour comprendre, tester, s’adapter, puis créer.

L’idée d’ouvrir une première boutique est alors apparue naturellement dans l’esprit du créateur. Morgan nous confie : « J’ai toujours su que j’allais lancer ma marque, je pense que c’était ancré en moi, mais je ne savais pas tellement à quel moment de ma vie je pourrais le faire. » Encouragé par le soutien de ses proches et de son instinct, c’est en Septembre 2016, au 7 Cours Franklin Roosevelt que la boutique voit le jour.

img_8252

Pour en savoir un peu plus, on lui a posé quelques questions :

Le Mauvais Coton : Pourquoi as-tu décidé de t’implanter à Lyon ?

Morgan : D’abord parce que Lyon est ma ville natale et j’aime la qualité de vie. Plus précisément, Foch était pour moi le quartier idéal et intéressant pour un jeune créateur. Les commerces avoisinants créent une ambiance agréable et me permettent donc de resserrer les liens avec ma clientèle de particulier.

Travailles-tu seul ?

Non, je me suis associé avec ma mère qui s’occupe de la gestion économique de l’entreprise et qui sait bien mieux gérer que moi à ce niveau là.

Comment décrirais-tu ton univers ?

A part quelques pièces limitées qui peuvent se porter par les deux sexes comme des sweats brodés, mon travail est essentiellement basé sur le prêt-à-porter féminin. Je trouve cet univers plus large et vaste à explorer. J’aime casser le total look chic en mixant les pièces de ma collection.

As-tu des matières fétiches ? Où les trouves-tu ?

Je travaille principalement des matières nobles et chics mais facile à porter : le crêpe, le cuir, la soie. J’ai des fournisseurs habituels mais je vais surtout dans les salons comme Première Vision. Tous mes fournisseurs sont français et je fais également tisser quelques tissus où je choisis le coloris des fils, c’est intéressant car ça me permet d’avoir une homogénéité dans les couleurs de la collection.

img_8359

J’ai pu comprendre que tu faisais aussi du sur-mesure, peux-tu nous expliquer un peu plus ?

Cela se fait sous forme de rendez-vous où la cliente m’expose son idée. Je la conseil sur la forme, la matière, tout en étant à l’écoute. Il faut toujours s’adapter à la silhouette de la personne. Une fois l’idée fixée, je réalise une toile pour les essayages, puis je me lance dans la fabrication.

Comment t’imagines-tu dans l’avenir ? As-tu envie de rester à Lyon ?

Lyon est une ville où je me sens bien, j’aimerais que cette boutique ne soit pas juste un passage, mais qu’elle reste ici, marquée dans l’histoire !

De cet entretien ressort une émotion particulière dans l’attachement que porte Morgan pour sa boutique. Pour l’anecdote, Morgan nous confie avoir retrouver une photo de son grand-père anciennement tailleur couturier. Cet homme en costume se tient debout devant la façade de son entreprise et regarde l’objectif d’un air affirmé. Inutile de préciser la ressemblance.

Actuellement dans la boutique où l’accueil se veut chaleureux et intime, on trouve la collection Automne-Hiver du créateur, sensiblement soulignée par le rose poudré, le tweed et la féminité. Tout de suite, le style de Morgan se fait ressentir dans le détail, le travail de la matière et les motifs judicieusement étudiés.

En parallèle, on peut retrouver les créations Parisiennes de Tammy et Benjamin qui réalisent des accessoires en cuir au look rétro. Puis les bijoux en bois raffinés de Salomé Charly.

img_8356

img_8259

img_8242

img_8228

img_8231

Retrouvez les créations de Morgan Kirch sur sa E-boutique


Page Facebook: Morgan Kirch
Instagram : morgankirch
Twitter: morgankirch
Pinterest: morgankirch