POLO & PAN, cap sur les « Flow » tropicaux

 

1 + 1 = 3

 

POLO & PAN c’est l’union de Polocorp et Peter Pan. Le premier joue de la guitare devant le porche du Baron, lieu culte de la vie nocturne parisienne, puis dans l’entrée, jusqu’à sa rencontre avec Alex qui est alors un DJ bien établi. Sans le rechercher, Polo intègre le groupe fermé des DJ résidents du Baron et commence à collaborer avec Peter Pan. Bien que complémentaires, les deux musiciens travaillent alors sur d’autres projets et ne font pas encore de leur duo une priorité.

Aujourd’hui, POLO & PAN travaillent ensemble depuis plus de trois ans. Avec leur entrée en studio, le rythme s’accélère mais la bienveillance demeure. Le duo aime être efficace dans la prise de son, comme le souligne Polo : «Je suis partisan de la première prise, ensuite on se sert de la matière et on la sculpte ». Même s’ils y consacrent beaucoup de temps, quatre jours par semaine en moyenne, le studio doit impérativement rester un vrai moment de plaisir.

Leur modus operandi : beaucoup d’écoute et de compréhension pour respecter un maximum l’énergie de l’autre. « On n’est pas à l’usine, on n’est pas dans le rendement ».

La vie suit son court, le groupe n’a pas encore explosé aux yeux du grand public « pour [leur] plus grand bonheur en ce moment. Le groupe est sur cette petite rivière. Si l’ascension arrive, c’est tant mieux, mais pour le moment nos actes ne sont pas dictés par elle ». La force du duo est de savoir gérer l’orgueil et les coups de mou. « Un duo, c’est hyper différent d’un groupe à quatre ou à cinq. À deux, il y a cette accord tacite du 50/50. On ne peut pas se mentir, mais l’idée est de créer quelque chose de bien ensemble, peu importe de qui ça vient, on prend le meilleur. On noie l’ego dans POLO & PAN, 1 + 1 = 3. » CQFD.

 

lmc-le-mauvais-coton-x-polo-pan-x-marin-brousse-9

 

POLO & PAN : du technicolor en musique

 

« Pan », l’allusion est claire. A l’écoute de certains de leurs morceaux, on retrouve des traces des B.O. de films Disney. L’allusion est plus claire encore. Mais nous ne parlons ici que d’un seul des membres du duo. Le cinéma est-il une influence majeure pour les deux membres ? Quand on leur pose la question, la réponse est sans équivoque : « L’idéal pour nous, c’est de nous orienter vers la musique de film. On a toujours été très sensibles au cinéma. En plus, j’ai fait des études de cinéma avant de faire de la musique et Polo a toujours baigné là-dedans », nous explique Alex (Pan).

 

lmc-le-mauvais-coton-x-polo-pan-x-marin-brousse-16

 

Au-delà des voix grésillantes qui nous replongent dans le cinéma en noir et blanc ou dans les premiers Woody Allen, que l’on peut entendre sur leur tracks, leur processus créatif empreinte les codes de la discipline. « Nous couchons nos rêves sur les storyboards. Des rêves de voyages qui se transforment en chanson. Chanson qui retracent différentes étapes du voyage, la béatitude de l’arrivée, la surprise et la découverte, les rebondissements de ces tumultueuses explorations ». A la manière de metteurs en scène, ils montent leurs chansons comme des films et imaginent quel pourrait être le casting : « Quand on nous a demandé d’écrire un album, on a écrit 16 storyboards. 12 figurent dans le nouvel album. Tout était écrit d’avance. Il ne restait plus qu’à trouver les bonnes personnes avec lesquelles travailler. »

Pour ce premier album le synopsis est celui d’un voyage, du départ et de l’arrivée sur de nouvelles terres. On traversera des jungles, escaladera des montages, parcourra des plaines en écoutant les morceaux de « Caravelle », titre donné à cet album qui devrait sortir d’ici début 2017. Du classique à la cumbia, POLO & pan traversent les océans, sans se limiter dans les styles ni les époques. Cette rupture spatio-temporelle avait déjà été entamée par Pan avec son projet Radioooo.com qui propose une cartographie mondiale de la musique de 1900 à aujourd’hui. C’est tout naturellement que les nuits blanches passées à chercher des chansons trouvent des répercussions. Ainsi, le sample de « Rivolta », chanson italienne des années 30, le premier son qu’ils ont produit ensemble, a été trouvé sur Radioooooo.

Il y a d’ailleurs une réelle proximité avec l’équipe de Radio et POLO & PAN. « Noémie a créé tous nos artworks, avec Benjamin ils ont réalisé le clip de “Plage Isolée”. » (Polo) « Et d’ailleurs, en exclu, la pochette de l’album sera faite par Noémie également. On peut dire que Radioooooo et POLO & PAN c’est en biz biz total »

 

lmc-le-mauvais-coton-x-polo-pan-x-marin-brousse-8

 

Les collaborations, l’alpha et l’omega

 

Comme c’est souvent le cas dans la musique, les rencontres et l’amitié permettent au projet de s’épanouir. Il y a l’ami de toujours, celui avec qui on a tenté les expériences les plus intenses, comme les performances live au cours desquelles Polo et les autres membres du collectif Altas se mettaient en transe et partageaient la performance avec le publique.

 

lmc-le-mauvais-coton-x-polo-pan-x-marin-brousse-19

 

Toujours sans drogues, on voyage dans sa tête naturellement. Telle est la philosophie de Jacques, qui fut l’un des premiers à avoir entendu leurs enregistrements. Une amitié bien plus que professionnelle puisque Polo et Jacques ont fait route ensemble en Inde durant l’été 2016. POLO & PAN ont la chance d’être bien entourés et d’avoir su composer avec les talents qui gravitaient autour d’eux. Ainsi, Marguerite Bartherotte et Victoria Lafaurie ont posé leurs voix sur Dorothy. « Plus que des solistes, elles ont une patte créative que l’on adore et que l’on utilise. ». Un duo managé par « une équipe géniale, qui nous laisse le temps de faire ce que l’on veut.On n’a pas d’obligation de résultats, mais on a des obligations de moyens. On a été clair tout de suite, on travaille tout le temps, peu importe quand ça va arriver, ça arrivera quand on sera content, satisfait de ce qu’on a fait ». Une nage hors du système que le duo apprécie.

L’absence d’étiquette industrielle les satisfait. « On est ravi de ne pas correspondre à un brief ». Et lorsque certains projets nécessitent des talents qui sont absents chez les personnalités du cercle proche, ils y vont « au culot ». Pour un morceau de l’album dont ils n’étaient pas satisfaits, Polo a contacté directement le groupe Meridian Brothers, « l’un des meilleurs groupes de Cumbia » pour les convaincre de participer à la chanson. Si tout prêtait à penser qu’il s’agissait d’une bouteille jetée à la mer, la magie a pourtant opéré. Après un accord entre labels, des samples de voix et de guitares sont envoyés et le morceau est enfin (bien) terminé !

 

lmc-le-mauvais-coton-x-polo-pan-x-marin-brousse-11

 

D’après P&P, très peu d’échecs sont notables dans leurs collaborations. Ils relèvent peut être quelques désillusions sur des résultats mais le duo restent optimistes et intransigeants. « En création, il ne faut pas avoir peur de jeter et même aimer perdre parfois ».

POLO & PAN, la somme de talents qui va nous faire traverser la faille spatio-musicale à bord de Caravelle, album attendu début 2017.

 

+ d’infos sur Facebook